fbpx
Inserisci una parola e premi cerca

Mon chœur – Coro Alpino di Saint-Vincent

Il existe, en Vallée d’Aoste, un groupe vocal à quatre voix viriles – c’est-à-dire masculines – réparti sur quatre registres: premier ténor, deuxième ténor, baryton e basse. Si nous voulons simplifier tout ça, nous pouvons le définir, tout simplement, un choeur. Mais faisons tout d’abord une petite leçon de lexique : sauriez-vous définir un chœur ? Et bien le chœur désigne tout d’abord un ensemble musical, de nature exclusivement vocale, dont les membres, appelés choristes, chantent collectivement les différentes parties musicales destinées à ce type de formation, sous la direction d’un chef de chœur. Oui mais, pourquoi le mot chœur indique-t-il également la partie de l’église en croix latine située au-delà du transept ? Le lien est évident : le chœur qui chante, à l’origine était une formation musicale religieuse et il doit donc son nom à la place qu’il occupait traditionnellement dans l’église. Les concepts étant clarifiés, on peut démarrer. Voici le « Coro Alpino di Saint-Vincent ».
Un saut dans le temps nous ramène à la naissance de ce chœur qui s’est formé par étapes.

De nombreux chefs de chœur se sont succédés à la conduite de ce groupe de chanteurs. L’année 2004 voit l’arrivée de Corrado Margutti, compositeur diplômé du Conservatoire de Turin en Musique Chorale et Direction de Chœur, puis en Composition. Ce jeune et actif artiste se consacre à la musique vocale, avec une attention particulière au jeu du timbre et aux caractères phonétiques de la langue des textes, qu’il traduit lui-même. Il a dans son palmarès plusieurs prix internationaux et dirige trois chœurs. Pas mal comme engagement, même sous le profil de l’emploi du temps… il suffit de ne pas s’affoler et garder son calme !

Le « Coro alpino di Saint-Vincent » chante, mais il organise aussi des manifestations : durant dix années de suite, il a organisé le festival “Alberto Faccio”, concert national des choeurs alpins qui a vu la participation des plus prestigieux groupes de chanteurs de l’Italie du Nord. Au fil des années, ce choeur a participé à plusieurs rendez-vous renommés, tels que le festival des chants de Noël, à Rome en 1990, et le festival international de la montagne, en France en 1991. Puis c’est le grand départ : en octobre 1992, valise à la main et esprit de conquête, les choristes de Saint-Vincent ont traversé l’Océan Atlantique pour atteindre l’Amérique et tout spécialement la ville de Middletown, pour fêter, en chantant, l’anniversaire de la découverte du nouveau continent.

Le répertoire du choeur est très varié : on passe des morceaux de polyphonie sacrée et profane à la chanson populaire, sans oublier le chant de montagne du Trentin, de la Vénétie, de la Vallée d’Aoste et de la Savoie. Les chants originaux sont toutefois nombreux, composés (aussi bien les textes que la musique) par les chefs de chœur qui se sont succédés. Au mois de janvier 2001, à l’occasion de la célébration des 35 années d’activité du chœur Comelico, le « Coro alpino di Saint-Vincent » a enregistré son premier morceau pour un recueil de chansons chorales. En 2006, un autre enregistrement, cette fois pour un propre Cd, accompagné de la publication d’un livre.Les choristes sont 31 et ils proviennent d’Arnad, d’Issogne, de Saint-Vincent, Chambave, Châtillon et Torgnon. Le doyen a 72 ans, le plus jeune 16. Ce qui voudrait dire, en faisant un calcul approximatif, que la moyenne d’âge des membres est de 44 ans. En revanche, du premier coup d’œil, nous observons la présence de plusieurs jeunes. C’est intriguant puisque, en effet, le chant choral alpin ne figure généralement pas parmi les activités en vogue des jeunes générations… Et si les contraintes des répétitions peuvent quelques fois être lourdes, les moments qui suivent ne sont pas si mal… Comme pour toute chorale, tout au long de son exhibition sur scène, un présentateur introduit le chant, pour en raconter l’histoire, et dans ce cas, il faut être non seulement chanteur, mais également un peu acteur ! Testons alors les capacités d’acteur du présentateur du « Coro Alpino di Saint-Vincent ». Le directeur fait son geste de départ. Les choristes sont debout, attentifs, ils commencent à chanter. Les voix se mélangent. C’est parti, une autre chanson.

Potrebbe interessarti:

© 2020 All rights reserved.