fbpx
Inserisci una parola e premi cerca

2006 – Mon chœur : le Chœur de Saint-Ours

Tous les groupes chorals que nous sommes en train de connaître sont composés par de nombreuses personnes. Une règle qui ne l’est pas, celle du nombre des membres, puisqu’un chœur peut aussi bien être composé d’une seule personne. Dans le secteur de la chanson ou de la musique populaire, les « chœurs » désignent les parties vocales entendues en arrière plan, donc, les parties autres que celles chantées par l’interprète principal. Cette acception est en usage quel que soit l’effectif réel des « chœurs » en question : à la limite, lorsqu’un seul chanteur accompagne la voix principale, on peut dire que ce chanteur « fait les chœurs ».
Ce n’est toutefois pas le cas du chœur que nous allons vous présenter, car, la chorale en question est composée par une trentaine de chanteurs qui, avec leur typique chemise à carreaux rouge et noir, se retrouvent depuis le mois de juillet 1948, sous le nom de « Chorale de Saint Ours ».

C’étaient les années des vélos et des premiers scooters, des excursions en montagne ; la radio commençait à entrer dans les maisons. La télévision, elle, était encore lointaine et, pour les chorales, c’était des années florissantes. En 1951, le premier concours régional de chant choral avait été institué par l’Assessorat de l’Instruction publique. Les choristes de Saint Ours – des jeunes travailleurs et étudiants qui, dans la période de l’après guerre, avaient envie de retourner à la vie – y participèrent.
58 ans après ces débuts, qui sont les choristes du Chœur de Saint Ours ?

Fondateur, premier chef de chœur et compositeur renommé, le chanoine Jean Domaine a fait l’histoire de ce chœur et, d’une quelque façon, l’histoire de la chanson valdôtaine. Et oui, parce que plusieurs chansons que nous connaissons très bien portent sa signature : il suffit de penser à « Ma verda vallaye », « Lo Paiasson de l’Ours », « La désarpa » et « Lo Campagnard », chansons nées dans le vallon de Comboé, lieu symbolique pour les choristes de Saint Ours.

La journée de Comboé se déroule chaque année, la deuxième semaine du mois de juillet, les choristes se rendent aux pieds de la « Becca di Nona », pour passer quelques jours de vacances. Mais les exhibitions ont porté cette chorale bien plus loin.

L’approbation du public et le succès n’ont jamais manqué au chœur de Saint Ours. Au fil de ses années d’activité, ce chœur a participé à de nombreux concours et évènements nationaux et internationaux, en chantant également devant deux Papes : en 1955, pour Pie XII sur la Place Saint Pierre ; puis à les Combes d’Introd et Castel Gandolfo, en l’honneur de Jean Paul II.

Tradition et renouvellement se mélangent donc dans cette chorale : d’une part les chansons se modernisent, d’autre part le chœur de Saint Ours garde des traditions très anciennes, on pourrait dire millénaires. Cette chorale, en effet porte le nom d’un Saint, mais également le nom de la célèbre foire de l’artisanat. Et-ce qu’il y a un véritable lien entre le chœur de Saint Ours et la foire de Saint Ours ? Le chef de choeur fait son geste de départ. Les choristes son debout, attentifs, ils commencent à chanter. Les voix se mélangent.

Potrebbe interessarti:

© 2020 All rights reserved.