fbpx
Inserisci una parola e premi cerca

2003 – Rien qu’une vache – La famille Quendoz

Nous avons rencontré, en 2003 Vincent qui, avec sa sœur Lydie et ses cousins Maxime, Hélène, Mathieu et Sophie, constituaient l’avenir de la famille Quendoz de Jovençan.

Une familleconnue et appréciée pour ses reines, et donc pour la combativité et la beautéde ses vaches, mais également parce qu’elle a su s’imposer sur le marché de lafontine par la qualité de ses fromages et, chose rare en Vallée d’Aoste, pourle fait qu’elle se charge elle-même de l’affinage et de la commercialisation deses produits.

Emanuele Quendoz, dit “Manevel”, octogénaire d’ici quelques mois, est le patriarche incontesté, l’homme qui, par ses choix, a donné vie à une exploitation agricole modèle.

Elio est le plus jeune des deux fils de Manevel. Il s’occupe essentiellement du travail du lait.

C’est Elio, avec son neveu Pierangelo, qui s’occupe de l’étable de Pessolin. Des deux étables que les Quendoz ont construit à Jovençan, c’est la plus récente. Et c’est là que les reines de la famille passent l’hiver.

Pour lesQuendoz, l’histoire des batailles est indissociable du nom de tant de reines.Comment oublier Maurienne et Graziosa, championnes régionales en 1984 et 1985,et Rigotta et Peloria, que Manevel avait achetées dans les années soixante-dix.

En matière de production de fontine, l’activité des Quendoz a connu un vif succès commercial ainsi qu’un accroissement en terme de litres de lait travaillés mais toujours dans les limites d’une volonté qui place la qualité avant la quantité.

Même si parrapport aux autres éleveurs valdôtains, les Quendoz ont opéré des choix qui sesont révélés payants, il reste encore bien des problèmes à résoudre, que cesoit en ce qui concerne le bétail que la fontine.

Les Quendoz sont exemple, presque unique en vallée d’Aoste, de producteurs qui ont décidé d’affiner et de vendre directement leur fontine sans avoir recours à des intermédiaires.

Potrebbe interessarti:

© 2020 All rights reserved.