fbpx
Inserisci una parola e premi cerca

76e anniversaire de la mort d’Émile Chanoux

Le 18 mai 1944, Émile Chanoux était tué dans les prisons nazi-fascistes. Plusieurs institutions valdôtaines commémorent l’anniversaire.

Fondation Chanoux

Pour rappeler cet anniversaire, la Fondation Émile Chanoux publie sur son site internet l’intégralité du fonds Voisin, composé par les documents de la Mission Mont-Blanc. Il s’agit de la correspondance interne au groupe de la DGER, les services secrets du général De Gaulle, censé organiser le plébiscite qui devait conduire à l’annexion de la Vallée d’Aoste à la France. La Fondation n’ajoute ausun commentaire préalable, afin que chacun puisse en juger librement.

En cette occasion, la Fondation a préparé une vidéo de présentation, qui sera diffusée sur le site et dans les réseaux sociaux, dont le texte est rapporté ci-dessous :

À l’occasion du soixante-seizième anniversaire de la mort d’Émile Chanoux la Fondation qui porte son nom propose, en les publiant sur son site Internet, les documents qui retracent l’activité de la Mission Mont-Blanc et témoignent d’une période très difficile pour la Vallée d’Aoste qui sortait, non seulement d’une guerre que l’Italie avait perdue, mais surtout de vingt ans d’une dictature, qui avait tenté par tous les moyens d’en effacer la langue, la culture et l’esprit.

La Mission Mont-Blanc, commandée par l’annécien Henri Voisin, fut active entre décembre 1944 et juillet 1945, et avait l’objectif de favoriser l’annexion de la Vallée d’Aoste à la République française en organisant un plébiscite dans notre région.

Les choses ne se sont pas passées ainsi : confrontée à plusieurs alternatives – l’indépendance, l’annexion à la France, l’autonomie au sein de l’État italien – et objet des intérêts politiques et économiques des puissances ayant gagné la guerre, la Vallée d’Aoste s’est engagée sur une autre voie que la conduisit à un développement et à une richesse inconnus auparavant. Au cours de toutes ces années Émile Chanoux fut indiqué comme un modèle et sa pensée, bien que méconnue encore aujourd’hui, devint un point de référence incontournable pour la politique valdôtaine.

Mais les points obscurs de l’histoire valdôtaine du siècle dernier sont encore nombreux et la Fondation travaille pour les éclaircir depuis sa création, il y a 25 ans. Cette année, avec la prochaine parution du livre de Patrizio Vichi et Leo Sandro Di Tommaso, financé par la Fondation, sera probablement close la question de la mort d’Émile Chanoux, assassiné par les nazi-fascistes le 18 mai 1944, tandis que la publication du fonds Voisin jette une lumière nouvelle sur les derniers mois de la guerre.

S’il ne se sont jamais connus, Chanoux et Voisin ont toutefois de nombreux points en commun: formés tous les deux dans les associations de la jeunesse catholique, en amitié avec les chanoines du Grand-Saint-Bernard, c’étaient deux professionnels estimés, qui choisirent de s’engager dans la Résistance contre les nazi-fascistes, animés par la volonté de bâtir une société nouvelle à la sortie du confit. Ces deux hommes ont vécu et œuvré dans une période de trouble, d’incertitude, de deuils et de ruines, dans une Europe plongée dans une crise morale et matérielle, mais, comme beaucoup d’autres à l’époque, hommes et femmes, ils ne perdirent point leur espoir et décidèrent d’agir, quelles que fussent les difficultés du moment.

Ce dernier élément rend encore plus actuelles les vicissitudes de 1944-45, car la crise sanitaire que nous vivons en ces jours nous offre la possibilité de réfléchir à nouveau sur l’avenir, sur la Vallée d’Aoste que nous voulons et de nous engager pour elle.

C’est dans cet état d’esprit que la Fondation Chanoux veut aujourd’hui rappeler le Martyre de la Résistance valdôtaine. Pour recueillir au mieux son héritage, reconstruire les événements du passé doit nous aider à appréhender le présent, ce présent de crise, et surtout à construire le futur.

Pour ce faire, la Fondation s’intéresse à plusieurs domaines de recherche: l’histoire, bien sûr, mais aussi la géographie, l’économie et les sciences politiques, en collaboration avec Universités et Centres de recherche en Italie et à l’Étranger.

Avec ce même état d’esprit nous avons participé avec intérêt aux initiatives de la Surintendance aux Études pour la didactique à distance, en préparant du matériel spécifique et en consacrant une section de notre site aux outils pédagogiques crées par les enseignants de nos écoles.

Ce nouveau volet d’activités représente pour la Fondation la preuve que seulement la connaissance la plus complète du passé – même dans ses parties moins nobles et plus douloureuses – est nécessaire pour bâtir les fondements d’un futur meilleur et plus respectueux des cultures et des identités, tant individuelles que collectives.

Istituto storico per la resistenza e la società contemporanea in Valle d’Aosta

A settantasei anni dalla morte di Émile Chanoux, avvenuta nella notte del 18 maggio 1944 nella casermetta di Pubblica Sicurezza di via Frutaz, ad Aosta, dopo l’arresto eseguito dalla Questura della Repubblica sociale italiana, l’Istituto storico della Resistenza e della società contemporanea in Valle d’Aosta vuole ricordare l’uomo, il pensatore del disegno politico della rinascita della Valle d’Aosta federale e autonoma e il capo della Resistenza valdostana.

Negli anni, l’Institut de la Résistance ha dedicato le sue energie per studiare e far conoscere il pensiero di Chanoux culminato con la pubblicazione, nel 1994, di Émile Chanoux, Écrits, i cui testi esprimono la fecondità delle sue riflessioni, leggibili anche sul sito dell’Istituto.

Altri studi si sono susseguiti negli anni, diversi per taglio ed indirizzo: Émile Chanoux et le débat sur le fédéralisme Actes du colloque; la proposta didattica con CD-ROM Émile Chanoux, Primo Levi, Émile Lexert, Ida Désandré fra Resistenza e deportazione; Dichiarazione dei rappresentanti della popolazioni alpine Chivasso 19 dicembre 1943 Il contesto storico, i protagonisti e i testi; il saggio con CD-ROM Idea di Europa e federalismo I contributi di Federico Chabod, Émile Chanoux, Severino Caveri e Joseph Bréan; altre pubblicazioni sono state stampate.

Le sue idee sono ancora di tutta attualità e feconde, anche a livello europeo.

«Tutti i popoli hanno diritto alla vita, i piccoli come i grandi. Come l’uomo persona ha diritto a vedere salvaguardata la propria personalità, così le collettività umane devono poter sussistere serbando intatte le caratteristiche della loro personalità. È una legge di giustizia. È l’unica garanzia per la pace in Europa».

Jeune Vallée d’Aoste

In occasione dell’anniversario della sua morte, la Jeune Vallée d’Aoste organizza un incontro su Skype per ricordare Émile Chanoux.

Il 17 maggio 2020, alle ore 21, i suoi scritti saranno analizzati da Erik Lavy ed Étienne Andrione per mostrare ancora una volta l’attualità dei suoi pensieri.

Per partecipare sarà necessario mandare una email o un messaggio alle pagine Facebook e Instagram della Jeune Vallée d’Aoste.

© 2020 All rights reserved.