fbpx
Inserisci una parola e premi cerca

2003 – Rien qu’une vache – La tradition historique des Batailles de reines

Le centre d’intérêt incontesté sera le vallon de Vertosan, à Avise, puisque dimanche 3 août il a accueilli la 10ème éliminatoire du Concours régional Batailles de Reines. La bataille se déroulait déjà au siècle dernier, lorsque les vaches arrivaient aux alpages, bien avant la réglementation introduite par l’Association régionale Amis des Batailles de Reines. Elle a inspiré une célèbre composition poétique à l’abbé Jean-Baptiste Cerlogne, le félibre valdôtain, dont le souvenir est le deuxième argument de cette émission.

L’abbé Cerlogne – l’un des plus éminents représentant de la culture de notre région au XIXème siècle – a été le premier poète à utiliser le francoprovençal comme langue d’expression écrite. Il a même été l’auteur du premier dictionnaire patois/français.

Dans sa vaste production, nous trouvons justement la poésie “La bataille di Vatse a Vertosan”, qui décrit avec passion un combat organisé entre les vaches des alpages de cette combe.

M. Bernard Clos, président de l’Association régional “Amis des Batailles de Reines”, est également un grand passionné de l’œuvre de l’abbé Cerlogne et il connait par cœur ce poème en particulier.

Ecoutons, de sa propre voix, le passage qu’il aime davantage.

A son avis, est ce que la poésie de Cerlogne parvient à retransmettre efficacement les sentiments vécus et perçus par les participants à une bataille de reines?

Du point de vue d’un admirateur de la littérature valdôtaine, quel le jugement peut-on donner de cette composition ?

Allons doncvivre nous-mêmes ces sentiments, avec la finale de troisième catégorie del’éliminatoire de dimanche dernier, à Vertosan d’Avise.

Terza categoria

La combe deVertosan, que l’on atteint aussi en empruntant le chemin qui part deSaint-Nicolas, appartient au territoire de la commune d’Avise. L’abbé Cerlogneétait originaire et curé de la belle et petite commune de Saint-Nicolas. Unmusée qui porte son nom lui est consacré. Il offre un aperçu général sur sa vieet son œuvre, ainsi que les peu de souvenirs et objets qui nous restent de cet artistede la plume. Actuellement une exposition intitulée “Les céréales àSaint-Nicolas” y est aménagée.

C’est à M. Alexis Bétemps que nous avons demandé de nous parler de l’abbé Cerlogne et de nous décrire l’importance de ses ouvrages pour la culture valdôtaine.

Est-ce que l’abbé Cerlogne est plus important comme linguiste ou comme poète ?

Les contemporains de Cerlogne ont-ils reconnu sa valeur ou a-t-il eu son plus grand succès après la mort?

Maintenant,revenons à la bataille de reines, avec la finale de deuxième catégorie disputéeà Vertosan.

Seconda categoria

Il n’y a pas que le musée qui ait été consacré à la mémoire de l’abbé Cerlogne. Ses plus fervents admirateurs ont décidé de lui dédier également un concours de patois qui, tous les ans, engage les enfants des écoles maternelles et primaires en recherches à caractère ethnographique. Naturellement la Vallée d’Aoste est la première concernée, mais le sont également le Valais, la Savoie, les vallées francoprovençales du Piémont et les communes de Faeto et Celle San Vito, dans les Pouilles.

Le concours est organisé par le Centre d’Etudes Francoprovençales René Willien de Saint-Nicolas, dont le vice-prèsident est Mme Federica Diémoz. Nous lui avons demandé la signification et l’importance de ce concours.

De quelle façon les enseignants sont-ils préparés à mener des enquêtes ethnographiques dans un contexte qui doit être pédagogique ?

Arrivonsmaintenant à la première catégorie, avec la grande finale de Vertosan

Prima categoria

Les batailles de reines, mais surtout l’élevage bovin et la culture y afférente, ont fait l’objet de plusieurs thèmes d’enquête proposés aux participants du Concours Cerlogne. De quelle façon ce monde rural est-il perçu par les jeunes étudiants et, encore, depuis 1963 (année de la première édition du concours) comment cette perception a-t-elle évolué?

Lors de la présentation des travaux au concours, les organisateurs se trouvent parfois face à des œuvres d’art, mais également à des support de la technologie moderne…

Notre rendez-vous est d’ores et déjà fixé pour lundi prochain, au cours duquel nous verrons en quoi consiste le métier de berger et nous chercherons à comprendre ce qu’est la vie en alpage aujourd’hui et quels sont les changements intervenus au cours des dernières décennies.

Nous aurons également moyen d’apprécier les combats disputés à Valtournenche.

Potrebbe interessarti:

© 2020 All rights reserved.